Georgette KALA-LOBE - « Après une carrière de danseuse dans différentes compagnies, je décide de créer mon langage chorégraphique. Ce sera entre autres « Solo pour Douala Manga Bell » pour la CCAS, « Itaidoshin » au Cameroun avec une troupe traditionnelle de Foumban, « KDO » aux Folies Bergères, « Hommage à Frederic Botton » à l’Opéra-Comique, «Champs de Coton» au Théâtre du Châtelet, « Les Fables de la Fontaine » au Théâtre du Jardin d’Acclimatation, « Le Boléro de Ravel revisité » au Grand Palais; « La Mulâtresse Solitude » (comédie musicale de Pascal Valot) au Théâtre des Arts en Guadeloupe, « Les Fantaisies Médiévales » pour le Centre Chorégraphique de Strasbourg, « Les 10 ans en rétrospective de Jean-Paul Goude » au Musée des Arts Décoratifs.

Également pour le cinéma, un pas de deux pour Karine Viard et Kad Merad dans le film « La tête de maman » de Karine Tardieu, « Passe Oiseau passe et laisse-moi passer » (sur cette citation du poète Fernando Pessoa j’ai réalisé une chorégraphie avec le jeune ballet atlantique de La Rochelle) présentée en juin 2012 au Théâtre G. Brassens d’Aytrée. En 2014, j’ai tourné dans le premier film réalisé par Jamel Debbouze, « Pourquoi j’ai pas mangé mon père », en avril 2015. Comédienne dans ce film, ma danse et ma chorégraphie ont décidé Jamel à me confier un rôle essentiel, celui de la sorcière. Parallèlement, en 2014, j’ai terminé la production de « Stravinsky Nègre », créé au Festival d’automne à Paris en 2013, et me consacre notamment cette année à sa diffusion.

Après multiples interventions pédagogiques à l’Académie Internationale de la danse à Paris, au Centre Chorégraphique de Strasbourg, ma dernière en date dans une école de danse à Casablanca au Maroc. Ma dernière pièce chorégraphique est l’opéra Bamoun « Ayùe » (Merci!) en 2017 à Foumban au Cameroun. Par ailleurs, je suis invitée une seconde fois à faire partie du jury pour le diplôme national supérieur professionnel de danse Jazz à Paris.

Contact : Tél : 00 33 7 54 84 87 83  Mél : g.kalalobe@yahoo.fr  In : https://www.linkedin.com/in/georgette-kala-lobe-19153a47

 

« The H. » Compositeur, auteur, interprète Investir l'espace sonore est depuis toujours l'authentique passion de The H. Sa signature vocale "sur le fil" et la structure polyphonique de son piano, se prêtent au jeu délicat et subtil de la multiplicité des voix. Ses modulations en tierce mineure et leurs palettes de couleurs, traduisent l'impression de mélancolie, d'introversion et de mystère de cette oeuvre musicale. Le contraste rythmes lent/percussif, sa dialectique mélodie/harmonie ... forment autour de la pureté de son timbre, le paysage sonore remarquable, singulier et si attachant de The H. Pour plus d’info : www.thehmusic.com Facebook, Twitter, Youtube: @thehmusic  « The H. » (angais)  Musician, Songwriter & Sonic Explorer:  « The H. » blends mellow vocals with unusual harmonies. Some of his songs are prolonged and lyrical, while others are syncopated. Always, his music layers instruments and textures to create a sense of cohesiveness. Through songs like “Elusive Memory” and “Postcard From The Moon,” The H. creates an immersive experience. His love for cosmic imagery and frenzied chord progressions produces an honest, destabilizing multisensory environment. That environment is where he combines quick rhythms with a sense of vastness — this is where the word cosmic comes in — to create an atmosphere that’s at times minimalistic, at times chaotic. Learn more at: www.thehmusic.com Facebook, Twitter, Youtube: @thehmusic

 

Marybel DESSAGNES, (Toulon, 1970 -       ) Compositeur, arrangeur, pianiste, conférencière-musicologue, professeur des disciplines d’érudition musicale, Marybel Dessagnes place la création et la transversalité entre les disciplines artistiques au cœur de ses activités. Depuis bientôt trente ans, son catalogue enrichi de plus de 120 œuvres rayonne en Europe, notamment en Belgique, en Allemagne, en Italie et à Monaco, et sur plusieurs continents, au Japon, au Ghana, au Canada, au Mexique, et dans bien d’autres pays...

Marybel compose de la musique pour la danse et le théâtre, de la musique vocale, de la musique de chambre, des pièces destinées à la jeunesse, des chansons... La diffusion pour un public élargi des répertoires d'aujourd'hui est un de ses fers de lance : elle multiplie les conférences, les concerts illustrés, les ateliers interactifs, sans frontière esthétique ni stylistique. Les musiques improvisées sont dans sa palette, sur piano préparé en tant qu'interprète, dans l'écriture à plusieurs mains, en temps réel, ou pour des instruments du monde entier. En outre, son expérience de pédagogue inventive s’inscrit dans cette démarche dynamique : depuis plus de 25 ans, une centaine de ses étudiants rayonnent comme compositeurs ou interprètes dans le monde professionnel des arts. Pionnière dans la pédagogie basée sur la créativité musicale, elle conçoit et publie en 2004 la méthode en trois volumes Jeu de l’Ouïe Tous créateurs. (Éditions Billaudot, Paris)

Marybel est la compositrice attitrée de plusieurs compagnies de danse et de théâtre. Son catalogue comporte un large répertoire destiné aux chanteurs lyriques, qu’elle continue, comme interprète cette fois, à accompagner très régulièrement au piano. En 2015, elle participe comme compositrice au premier projet de coopération culturelle France-Ghana-Côte d’Ivoire. Elle coécrit avec son ancien élève Guillaume Perret, saxophoniste récompensé par une Victoire du jazz en 2012. Ils ont composé à deux mains pour l’ensemble belge Spectra de Gand, la musique du spectacle Asobi à la demande de la chorégraphe et danseuse japonaise Kaori Ito. Après une tournée entre l’Europe et l’Asie, Asobi, produit au Palais de Chaillot de Paris en 2015, a fait l’objet d’une diffusion sur ARTE. 

Depuis octobre 2015, Marybel est Directrice Artistique de la Compagnie Le Contrepoint des Sphères. Productrice de spectacles et d’évènements culturels, cette structure véhicule une identité originale et une qualité artistique internationalement saluée. Elle porte entre autres l’hommage Célébration à deux guitares à son père Gontran Dessagnes (Cholet, 1904 - Toulon, 1978), qui fut également son premier professeur.  Compositeur de plus d’une centaine d’œuvres, mais aussi chef d’orchestre, pianiste virtuose, musicologue et conférencier, le musicien a connu une carrière éblouissante, témoin des bouleversements et des chaos de son époque. Gontran Dessagnes a laissé un patrimoine musical exceptionnel marqué par la créativité, l’audace et la modernité : oratorios, musiques de chambre, musiques de ballet, musiques orchestrales, opéra, concertos…, notamment le fameux Concerto pour deux guitares et orchestre, premier au monde, écrit pour le prestigieux couple de virtuoses Alexandre Lagoya et Ida Presti. Mandatée par la SACEM pour représenter les ayants-droits de Gontran Dessagnes, Marybel procède à la conservation et à la numérisation de précieuses archives. En tant que chercheur-musicologue, elle a rédigé un mémoire de 375 pages sur le thème totalement inédit : La présence de la musique algérienne dans l'œuvre de Gontran Dessagnes. En 2018, elle est invitée à intervenir dans des colloques internationaux en tant que conférencière à Paris et en Algérie. Labellisée par la Commission française de l'UNESCO, l’œuvre de son père a été reconnue comme patrimoine "à valoriser et protéger".

Tigranna ZAKARYAN, (Yerevan, Armenie -  ) Tigranna milite pour les Droits Humains, spécialisant en la région d’Afrique des « Grands lacs ». Elle travaille principalement avec les communautés refugiées de la DRC, le Soudan sud, et la Somalie, à travers une approche multidisciplinaire. Elle est un chercheur sur le terrain, en regroupant les témoignages des réfugiés dans les camps et des lieux urbains. Son but c’est de soutenir des gouvernements et les ONG humanitaires et l’ONU pour le développement, pour « enrichir » leurs programmes qui détermine le bien-être de ces communautés. Plus récemment en Ouganda, elle a soutenu l’initiative des organisations de la Société Civile dirige par les refugiés elles-mêmes, crée pour consolider leurs engagements politiques et civils, à la foi en Ouganda, et en tant que communautés de la diaspora avec des capacités de faire un impact sur les processus démocratiques dans leurs pays d’origines. Auparavant, Tigranna était organisateur dans sa communauté aux USA, travaillant avec des communautés touchées par des histoires partagé de génocides et d’atrocités de masse. Elle poursuit un diplôme Masters en Sécurité International à Sciences-Po, pendant qu’elle travaille comme consultant pour la Banque Mondiale afin de trouver des solutions durables pour les déplacements des populations.

 

Isabelle DESROCHERS, (Montréal, 1959 -    ) Après avoir obtenu un premier prix d’interprétation dans la classe de chant baroque de William, Christie au Conservatoire National Supérieur de Paris, Isabelle Desrochers mènera une carrière artistique pendant plus de trente ans, avec les grands chefs baroques. Elle participe à de nombreuses productions lyriques, internationalement, et elle est aussi une grande pédagogue du chant. Isabelle est invitée à de nombreux stages tant en France qu’à l’étranger en plus de son poste d’enseignement au Centre de musique Baroque de Versailles. Citons parmi ses nombreux enregistrements récompensés celui des « Leçons de Ténèbres de Delalande » sous le label « Alpha »    

 

Michèle de GASTYNE, (Washington, DC 1956 - )  Née à Washington, DC aux Etats-Unis, d’un père Français et une mère Américaine, tous-deux musiciens. Son parcours comprend quelques années dans les Conservatoires de Musique là-bas et une dizaine d’années dans un grand journal d’affaires aussi une décennie travaillant pour un grand journal business japonais aux USA et au Japon. Tout naturellement elle s’s’intéresse à la « communication interculturelle, aux relations internationales à travers ses voyages, au journalisme et à l’éducation. Michèle habite en France depuis 2002.

OKUBO, Tomomi, (Tokyo, 1969 - ) Pianiste. Lauréate du concours National au Japon, à l’age de 14 ans, elle est soliste dans le Concerto de Mozart, à Tokyo et à Hong Kong.

Après ses études à l'Université des arts de Tokyo (Geidai) au Japon, elle obtient le diplôme supérieur de concertiste de piano et de musique de chambre au Conservatoire d’Amsterdam aux Pays-Bas dans la classe de Willem BRONS.  A Paris, elle obtient le 1er prix de musique de chambre au CRR de Boulogne-Billancourt, et le diplôme supérieur de concertiste de musique de chambre à l’Ecole Normale de Musique de Paris. Elle a également 1er pris d’honneur de musique de chambre au concours de l’U.F.A.M.

Tomomi OKUBO se produit dans des récitals et des concerts de musique de chambre. Elle participe régulièrement aux nombreux projets d'opéra. Elle joue également le concerto avec plusieurs orchestres. En 2000, elle est invitée en tant que soliste de la Symphonie «Turangalîra » d’Olivier Messiaen en Angleterre.   Ses activités musicales l’amènent en Italie, France, Angleterre, Corée du sud, aux Pays-Bas et au Japon

 

Yasmina SAHED - Humaniste, réaliste et résolument engagée, Yasmina Sahed, 36 ans, est experte en responsabilité sociale des entreprises (RSE). Diplômée d'un master en marketing après un parcours universitaire réalisé en alternance, elle travaille dix ans en marketing avant de s'orienter vers les enjeux de responsabilité sociale et de développement durable. Elle enseigne alors la RSE en école de management, tout en ayant en parallèle une activité de recherche-action sur la prise en compte des enjeux du développement durable par les entreprises. Ses travaux ont été publiés et primés en France et au Québec. Aujourd'hui Yasmina se dédie au développement des entreprises sociales et solidaires (ESS), qu'elle accompagne dans le cadre de missions de stratégie RSE, de gestion de projets collaboratifs et de conduite du changement.

Marie TROUSSARD "Je n’ai rien à dire, sinon que je suis l’amie de Michèle de Gastyne ; que nous nous sommes rencontrées dans le cadre d’une association bouddhique et liées, par une amitié spontanée et naturelle qui n’a fait que se confirmer à travers les années, et m’a valu de belles découvertes. Que la littérature a toujours été un de mes domaines favoris. Depuis très jeune, le théâtre m’a occupée, plus ou moins, un peu comme un ruisseau, tantôt à l’air, tantôt souterrain. Que la poésie a rythmé ma vie. J’apprends des poèmes, pour le plaisir. Quant à l’écriture, elle est là, depuis toujours. Sur de petits cahiers, sur des feuilles volantes, sur de longues lettres aux amis et à la famille. Le souci de la langue française, tellement riche et subtile, me tient beaucoup à cœur. Et je n’hésite jamais, lorsque l’occasion se présente, pour contribuer à la faire connaître."

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon
  • White YouTube Icon

© 2018 by Michèle de GASTYNE. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now